Orateurs

Serge Abiteboul est un informaticien français, membre du Collège de l’ARCEP, chercheur à l’ENS Paris et directeur de recherche à l’Inria. Il est devenu membre de l’Académie des sciences le 16 décembre 2008 pour ses travaux sur la gestion d’information, il est également membre de l’académie Europae depuis 2011. Il milite pour l’enseignement de l’informatique à l’école dès le plus jeune âge et pour la reconquête par les internautes de leurs données personnelles. En 2007, Serge Abiteboul a reçu le Grand Prix des sciences en informatique de la Fondation EADS. Il a été titulaire de la chaire d’informatique et sciences numériques du Collège de France en 2011-2012. Il a été titulaire de la chaire Franqui à l’université de Namur en 2012-2013. Il a été distingué ACM Fellow en 2011. En 2013, il a reçu le prix Milner de la Royal Society pour ses contributions dans le domaine des bases de données. Il est également professeur affilié de l’ENS Cachan depuis 2014.

Tristan Nitot est une personnalité française du monde des standards du Web. Il est le fondateur de l’association Mozilla Europe en 2003. Il a quitté la fondation Mozilla en 2015 et a travaillé chez Cozy puis a rejoint Qwant en juin 2018. Tristan Nitot est diplômé de SUPINFO et titulaire d’un mastère spécialisé Management Social des Organisations de l’ESCP Europe. Après avoir été manager technique dans une start-up spécialisée dans la sécurité informatique et employé chez PartnerSoft S.A à Paris, il rejoint Netscape Communications où il occupe divers postes de 1997 à 2003 en tant que responsable marketing jusqu’à la dissolution de l’entreprise par AOL. Le 23 décembre 2003, il crée et prend la direction de Mozilla Europe, branche européenne de la fondation Mozilla, à titre bénévole. En mai 2005, il devient salarié de Mozilla Europe, où il occupe le poste de responsable marketing. Il est membre du comité consultatif qui a mené à la création de la Mozilla Corporation puis devient président de Mozilla Europe. Tristan Nitot est nommé membre du Conseil national du numérique (CNN) pour une durée de trois ans en janvier 2013. Le 3 février 2015, Tristan Nitot annonce son départ de la fondation Mozilla4. Il souhaite principalement se consacrer à l’écriture d’un livre dénonçant la surveillance en ligne et le « flicage » des citoyens. Depuis 2015, il est membre du comité de prospective de la CNIL, comité d’experts qui contribue aux débats sur l’éthique du numérique. Il rejoint la start-up Cozy en mars 2015 en tant que Chief Product Officer. Le 3 octobre 2016, son livre surveillance:// sort aux éditions C&F. Il est consacré aux effets et aux mécanismes de la surveillance de masse sur Internet par les entreprises et les États. Le 4 juin 2018, Qwant annonce l’arrivée de Tristan Nitot dans ses rangs. Il y exerce la fonction de Vice-president Advocacy.

Anne-Sophie Taillandier est directrice de Teralab, Institut Mines-Télécom, Paris. À la tête de la plate-forme Teralab depuis 2015, cette ingénieur Supélec fait collaborer chercheurs, enseignants, start-up et grands groupes. Après une thèse sur « les statistiques et les réseaux de neurones », elle passe dix ans chez Dassault Systèmes, avant de s’orienter vers de petites entreprises spécialisées en reconnaissance d’images. Aujourd’hui, la plate-forme qu’elle anime offre une infrastructure dernier cri à des entreprises ou des opérateurs publics qui peuvent y injecter de grandes quantités de données. « Cela leur permet de passer en production très vite car ils sont en mesure d’expérimenter et de tester leurs algorithmes sur des données réelles. En cas de verrous scientifiques, ils peuvent accéder à un réseau de chercheurs ou aux solutions originales de start-up. Elle promeut un outil qui cumule capacité de calcul et neutralité d’un opérateur public alors que les grandes sociétés de conseil et de logiciel embarquent volontiers les clients sur leur solution maison.

Olivier Grall

François Pellegrini est un informaticien, professeur des universités à l’université de Bordeaux et chercheur au Laboratoire bordelais de recherche en informatique (LaBRI) et à Inria. Il est l’auteur du logiciel Scotch, un logiciel de partitionnement généraliste. Il est commissaire à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) et président du pôle de compétences Aquinetic. En plus de ses activités de recherche dans le domaine du calcul haute performance et du parallélisme, François Pellegrini s’investit également dans l’étude des enjeux sociétaux des technologies de l’information. À ce titre, il est impliqué dans de nombreux dossiers mêlant numérique et société. Le 23 janvier 2014, le président du Sénat Jean-Pierre Bel annonce nommer François Pellegrini comme personnalité qualifiée pour siéger au sein de la CNIL. De mai 2014 à janvier 2018, il a également été vice-président délégué au numérique de l’université de Bordeaux.

Charlotte Barraco-David est avocat au Barreau de Bordeaux et intervient dans toutes les branches du droit des nouvelles technologies (e-commerce, promotion des ventes, distribution sur internet…). Elle a développé une expertise particulière en droit des données personnelles (analyses d’impact, politiques et chartes, relations avec la CNIL, désignation de CIL/DPO, revue de conformité, outsourcing …).

Amandine Jambert possède un doctorat en informatique et cryptographie de l’Université de Bordeaux. Elle est experte à la CNIL depuis juillet 2011.