Programme (en cours de construction)

Mardi 4 février 2020

8h30-9h Accueil Café

9h-9h15 Ouverture

9h15-10h15 Conférence invitée de Valérie Peugeot, Chercheuse en Sciences Humaine et Sociale au sein d’Orange Labs, commissaire à la CNIL, Exec master « digital humanities » à Sciences po.

Résumé : « Contrairement aux idées reçues, la numérisation massive des activités humaines participe d’une rematérialisation du monde. De son côté l’économie de l’attention, majoritaire sur le web, nourrit les logiques de sur consommation. Les green techs s’efforcent de contenir l’impact énergétique de la massification des usages numériques. Ceci génère des effets rebond qui masquent la nécessité d’un modèle de société basé sur la sobriété. Pour autant le numérique peut jouer un rôle positif, inattendu et méconnu dans cette indispensable mutation : les medias sociaux et services en ligne non marchands constituent de nouvelles agoras où se diffusent représentations et pratiques écologiques. Ce faisant, émergent de nouvelles normes sociales qui se diffusent dans la population et dont on peut espérer qu’elles nourriront un cercle vertueux tant du côté des industriels que des responsables politiques. »

10h15 – 10h45 Pause Café

10h45 – 12h30 : Science informatique et écologie (Présidente de session : Anne-Cécile Orgerie)

D’un côté, le numérique consomme beaucoup d’énergie et de ressources et cette consommation croît de plus en plus rapidement. De l’autre côté, le numérique sert à économiser des ressources et de l’énergie en optimisant le fonctionnement de nombreux secteurs : énergie, bâtiment, transport, etc. Le numérique peut ainsi être vu comme faisant partie du problème ou de la solution. Dans cette session, nous aborderons les deux faces de la médaille et questionnerons nos pratiques, en tant que communauté scientifique, pour répondre aux défis posés par les transitions numérique et écologique.
Intervenants :
12h30-14h00 Déjeuner

13h30 – 14h30 : Conférence invitée : “Choisir entre transitions numérique ou écologique, un choix dépassé” Dominique Bourg, Philosophe, Prof. Honoraire Université de Lausanne (UNIL)

Résumé : Il est impossible de développer sans limites le numérique dans un monde écologiquement contraint, transition écologique ou non. Nous avons en effet déjà opté pour la transition numérique, très fortement engagée, à la différence de la transition écologique, sans cesse différée. Du coup la question est moins de les concilier – il est trop tard pour un monde en-dessous des 2°, notamment – que de voir quelles sont les contraintes qui pèseront sur la poursuite de la transition numérique sur une Terre à l’habitabilité dégradée et soumise à des pressions diverses, notamment en termes de ressources. Après avoir rappelé la situation qui nous échoit et échoira demain, nous chercherons à identifier certaines des butées auxquelles se heurtera l’essor du numérique.

14h30 – 16h : Industrie, numérique et éco-responsabilité (Panel animé par Pascale Vicat-Blanc)

L’informatique et les télecoms au travers de technologies telles que l’Internet des objets, le Cloud et le Edge computing sont à même de nous aider à rapidement prendre conscience et à changer notre impact sur l’environnement et le climat. Dans cette session, nous donnons la parole à des industriels français qui ont des initiatives, des premiers résultats et de belles perspectives dans ce domaine.

Intervenants :

  • Hichame Rahoui, Technological Strategy and Innovation Director, Société Générale
  • Mikael Balpe – Digital Domain Leader – IoT, Véolia
  • Schneider Electric, GIEC …

Avec la participation d’étudiant.e.s du site de Lyon

16h-16h30 Pause Café

16h30-17h : Point sur la mise en place du CAPES Informatique, Isabelle Guérin Lassous (Présidente du jury)

17h-17h30 : Remise des prix de la SIF

  • Annonce des lauréats du prix de thèse Gilles Kahn, patronné par l’académie des sciences
  • Remise des prix du concours Octet vidéo (animé par Fabien Tarissan)

17h30-18h30 Cérémonie des membres d’honneur 2020 de la SIF (animée par Michel Raynal)

18h30 – 19h Clôture de la journée 

  • Ali Charara, Directeur de l’Institut des sciences de l’information et de leurs interactions (INS2I) du CNRS

19h30 Dîner de gala

Journée du 5 février 2020

8h30-9h Accueil Café

9h-10h30 Assemblée générale et élections

  • Rapport moral (Pierre Paradinas, Président de la SIF)
  • Rapport financier (Catherine Berrut, Trésorière de la SIF)
  • Votes sur les rapports et élections des nouveaux administrateurs et des nouvelles administratrices

10h30-11h Pause Café

11h-12h30 Présentation des lauréat.e.s du Prix Gilles Kahn, patronné par l’Académie des sciences (animée par Charlotte Truchet, présidente du jury)

12h30-14h00 Déjeuner et cloture du congrès

14h00-15h30 CA de la SIF